L'interview de Natacha et Guillaume Marchand

Publié le : 
21/03/2017
Catégorie: 

Natacha et Guillaume sont installés à Monthelon, sur les Coteaux Sud d'Epernay. Ils font partie des premiers vignerons qui ont fait confiance à Alfred de Muselet ! Nous nous sommes en effet tout de suite rendu compte que nous étions sur la même longueur d'onde, avec l'envie de porter haut nos projets et une motivation à toute épreuve. L'attrait pour l'univers du mariage nous a aussi rapprochés, puisqu'avant de reprendre entièrement l’exploitation viticole Guillaume gérait en parallèle une entreprise de son et lumière, notamment pour les mariages. Pour cette interview ils m'ont accueillie très chaleureusement dans leur jolie maison surplombant la vallée, et ont répondu à quelques questions tout en se prêtant au jeu du photomaton que j'affectionne !! (En bonus : les machines de collection à découvrir dans la salle de dégustation de Natacha et Guillaume.) 

> Découvrez les Champagnes D.G. Marchand & Fille.

Quelle est l’histoire du Champagne D.G. Marchand & Fille ?
Guillaume : La marque « Marchand et Fils » a été créée en 1923 par mon arrière-arrière-grand-père paternel à Monthelon, mais mon héritage de vigneron remonte encore plus loin puisque la famille de ma mère exploite des vignes à Monthelon depuis le XVIIIème siècle. En 2015 j’ai officiellement repris l’exploitation, et j’ai souhaité intégrer trois générations dans la marque en la renommant, avec le D. pour Didier (mon père), le G. pour Guillaume (moi) et le « & Fille » pour ma fille Olympe, la nouvelle génération. 

Qu’est-ce qui te semble le plus difficile dans le métier de vigneron ?
Guillaume : Certainement la météo que tu ne peux pas contrôler ! Il ne fait pas toujours beau quand tu travailles dehors, mais le plus grand risque c'est surtout la gelée qui détruit la récolte. Du mois d’avril au mois de septembre on peut tout perdre en quelques secondes. Par exemple cette année sur la Champagne totale on a perdu 25% de la récolte normale !  

Parlons de choses plus joyeuses alors : quel est le moment que vous préférez dans l’année ?
Guillaume : J’aime bien les travaux d’été comme le rognage, mais ma période préférée c’est les vendanges. C’est un tout : on est dans le stress de la gestion des équipes, mais c’est aussi le moment où tu te dis « ça y est c’est fini » !
Natacha : Quand ça arrive dans le pressoir, tu sais que c’est bon, il ne peut plus rien arriver au raisin.

Et en dehors du Champagne, quelle est votre occupation favorite quand vous avez un moment de répit ?
Guillaume : En fait on n’a pas beaucoup de moment de répit ! Mais quand on trouve un moment libre on en profite pour faire quelques travaux dans la maison (on aime bien bricoler), passer du temps avec notre fille, sortir entre amis. Et bien sûr boire du Champagne !
Natacha : On aime aussi découvrir d’autres vins, les bons Bourgognes notamment !

Justement parlons un peu gastronomie… Quel accord met-Champagne nous recommanderiez-vous de tester ?
Natacha : Il faut tester le « Trou Champenois» !
Guillaume : Exact c’est vraiment excellent, c’est une glace au pamplemousse arrosée de Champagne rosé. A servir juste après l’entrée pour s’alléger avant le plat principal. Une super idée pour les mariages !
Natacha : Oui nous l’avions fait à notre mariage. J’ai aussi goûté récemment avec une glace à la framboise au lieu du pamplemousse, c’est délicieux.

Et s’il reste un peu de Champagne non bu au fond d’une bouteille, qu’en faites-vous ?
Natacha : J’ai une très bonne recette de gâteau au Champagne qui vient de la famille de Guillaume ! C’est parfait pour terminer les fonds de bouteille.
Guillaume : On se la transmet depuis des générations. C’est comme un gâteau au yaourt, mais tu remplaces le yaourt par du Champagne. Ça donne une texture très légère.
Natacha : Et ça se congèle ! C’est particulièrement pratique pendant les vendanges, car comme je suis engagée dans une démarche zéro déchet je cuisine absolument tout pour l’équipe de vendangeurs. (NDLR : du petit-déjeuner au dîner en passant par les en-cas, Natacha et Guillaume évitent au maximum d’acheter des aliments sur-emballés.)

Pour finir, auriez-vous un conseil, une astuce à donner aux futurs mariés qui nous lisent ? 
Natacha : Faites vos propres choix, pour vous, pas pour les autres.
Guillaume : Profitez et invitez ceux avec qui vous avez envie d’être, pas ceux que vous vous sentez « obligés » d’inviter ! Et pensez aussi à la taille de la piste de danse : il ne faut pas qu’elle soit trop grande, c’est le plus important pour l’ambiance du mariage. La surface idéale c’est le nombre d’invités divisé par trois. Par exemple pour 100 personnes on compte environ 30m2. (NDLR : avec son expérience de DJ, vous pouvez donc lui faire confiance sur ce type de conseils !) 

Champagne DG Marchand et Fille

Champagne DG Marchand et Fille

Embouteilleuse ancienne Champagne

Embouteilleuse ancienne Champagne

Pressoir ancien

Champagne vintage

Photos : Anne Lemaître

Archives: